John Coltrane (1926 - 1967)

Saxophone TÚnor - Soprano


      Il a prouvé qu'il est possible de créer en solo trente ou quarante minutes de musique ininterrompue, contamment constructive, originale et imaginative. Et il nous a montré à tous [les musiciens] que nous devrions désormais avoir assez d'endurance mentale et physique pour supporter ces longues envolées.
Archie Shepp
      John Coltrane n'a pas vécu longtemps mais il a tout fait au maximum : le meilleur Be-Bop, le meilleur Free Jazz (qui est presque incompréhensible). Il a passé sa vie a chercher : chercher la musique la plus spontanée et la plus universelle qui soit.

   Ces albums sont selon nous ce qu'il a fait de meilleur, ce qu'il faut écouter en priorité.
Blue Train : l'un des premiers albums en leader moments notice : john coltrane  blue train  moments notice
Giant Steps : un album décisif dans la carrière de coltrane, selon nous, le meilleur album de Be-Bop. giant steps : john coltrane  giant steps  giant steps
Like Sonny : classique qui préfigure la suite de la musique de coltrane. like sonny : john coltrane  like sonny  like sonny
My Favorite Things : un album avec son extraordinaire quartet McCoy Tyner (p), Elvin Jones (d) et Jimmy Garrisson (b). my favorite things : john coltrane   my favorite things  my favorite things
Olé : dans la suite de my favorite things pour les morceaux mais avec une formation plus grande (Eric Dolphy commence a jouer avec coltrane). olé
Live at Birdland : le quartet en concert avec de nouveaux morceaux qui sont de plus en plus libres. afro blue :
Live at the Village Vanguard : le quartet et dolphy jouent quatre jours au vanguard, enregistrés par rudy van gelder.  india : 
A Love Supreme : l'album de coltrane le plus reconnu car il est simple à écouter et pourtant très libre.  acknowledgement (part 1) : 
Kulu Se Mama : Coltrane commence à chercher de nouveaux horizons avec des percussions.   kulu se mama (juno se mama) :
Meditations : un album en "double quartet" : deux batteries, deux basses, deux saxophones pour un piano. Très free mais néanmoins strucuturé.   The Father and the Son of the Holy Ghost : 
Stellar Regions : des enregistrements proches de la fin de coltrane. Il joue très free avec une nouvelle formation comprenant alice coltrane (p) et rashied ali(d).   offering : 
Interstellar Space : il joue la liberté et s'évade toujours plus loin.   mars :

      John coltrane apprend le saxophone alto dans sa jeunesse (sa mère lui interdit de jouer du tenor en lui disant que c'est un instrument trop lourd pour lui). En grandissant, il prend le ténor qu'il joue dans les big-bands. Miles Davis l'engage dans son quintet à partir de 1955 (à la mort de charlie parker). Jusqu'en 1959, il va acquérir et intégrer au Be-Bop du quintet sa virtuosité et sa vision de l'harmonie. il n'y joue pas sa musique mais il improvise magnifiquement (écoutez Kind of Blue de Miles Davis pour cerner le jeu de coltrane à cette époque, comparez-le à celui de l'autre saxophoniste "canonnball" adderley). Il quitte le quintet avec une forte réputation (pas forcément bonne, il se fait siffler à l'olympia de Paris en 1960 pour des reformations du quintet) et surtout l'envie de créer sa musique. Les albums qu'il a enregistré à son nom (Blue Train, ..) pendant sa collaboration avec Miles ont un son trop proche de leur quintet.
      John Coltrane va, en même temps, décrocher de la coca´ne (que tous les musiciens de miles prennent et qui est sans doute indispensable pour la rapidité des morceaux qu'ils jouent), et enregistrer le chef d'oeuvre du Be-Bop : Giant Steps dont il a écrit tous les morceaux.
      Le meilleur Be-Boper fera ensuite tout pour quitter ce style : musique modale avec my favorite things et olé puis free-jazz ensuite , qui sera surtout enregistré en concert avant 1964, avec live at birdland, impressions, new thing at newport, ... Il a crée tous ces albums avec un quartet qui durera de 1960 à 1965 : McCoy Tyner(p), Elvin Jones(d) et Jimmy Garrisson(b). C'est une des formations les plus importantes du jazz : je parle de formation car ce sont ces musiciens, lorsqu'ils sont ensemble, qui sont exceptionnels; dire uniquement que les albums sont exceptionnels serait faux. Ils ont participé au mouvement free-jazz (comme Eric Dolphy, Archie Shepp et Ornette Coleman) qui est un jazz très intense, qui se libère de toute référence harmonique et qui vise l'intensité dans la durée. Ecoutez a love supreme puis meditations par exemple.
      Après 1965, à deux ans de sa mort d'un cancer, il cherche à enregistrer le plus rapidement le niveau de liberté musicale qu'il a atteint. Il forme une nouvelle formation avec sa nouvelle femme Alice Coltrane. La musique qu'ils créeront est vraiment dure à comprendre, il faut déjà avoir compris toute l'oeuvre de Coltrane puis il faut rester concentré face à l'intensité et aux dissonnances de la musique (Stellar regions). Mais faire cet effort permet d'approcher le génie de John Coltrane, comprendre et peut-être jouer, si vous êtes musicien, l'une des plus grandes découvertes de la musique du XXième siècle.


  -  http://www.saintjohncoltrane.org  -  une église a été crée aux Etats Unis pour vénérer john coltrane, on y joue a love supreme pendant la messe.


©Gadds & Bretton design